Neil LaBute parle d'Heavy Rain

Publié le par Heavy Rain - blog

Neil-LaBute.jpg Le réalisateur américain Neil LaBute, qui avait tourné un court-métrage documentaire présenté à l'avant-première d'Heavy Rain, a répondu à une interview dans laquelle il apporte son éclairage de réalisateur - scénariste - producteur sur le jeu de Quantic Dream.

- Que pensez vous d'Heavy Rain ?

- Je n'ai jamais vraiment été un hardcore gamer, j'ai plus l'habitude de regarder mon fils ou mes amis jouer. Mais ce que j'ai vu d'Heavy Rain est vraiment une expérience émotionelle profonde. Il y a toujours une forme accrue d'interaction dans les jeux vidéo, mais l'idée d'y ajouter une composante émotionnelle me semblait intéressante, quelque chose que je n'avais encore jamais vu. Il nous donne une responsabilité dans cet univers vidéo-ludique.
C'est un aspect que j'ai toujours pris en considération dans mon travail, et qui fait partie de mes priorités quand j'écris un scénario. Alors voir une personne comme David Cage s'y atteler pour en faire un jeu vidéo et ajouter cette composante au gameplay traditionnel était vraiment intéressant. Et j'ai voulu aider à faire passer le message en faisant ce court métrage.

- Voyez vous l'arrivée de ce type de jeu émotionnel comme un progrès pour le jeu vidéo, et pensez vous qu'il peut accroître votre intérêt pour le gaming ?

- Absolument. J'espère qu'Heavy Rain sera un succès commercial car les jeux - plus que tout autre média - se basent sur une réputation, sur leur capacité à bien se vendre et à captiver les joueurs. Alors j'espère juste que ceux qui y joueront ne le trouveront pas trop intrusif.
Il est incroyablement difficile d'essayer de faire regarder un film en noir et blanc à des jeunes de l'âge de mon fils (18 ans). Ils ne les comprennent pas et se demandent quel plaisir vous avez à les regarder. C'est pareil pour les jeux, je ne suis pas certain que les gens veulent vraiment quelque chose qui va émotionnellement au-delà des classiques - et c'est là où cinéma et jeux vidéo croisent leurs chemins : les gens veulent juste regarder passivement un film et ne pas réfléchir.
Je pense que les gens qui seront amenés à jouer à Heavy Rain rechercheront une nouvelle expérience. J'espère qu'il va cartonner, ce serait un signe fort envoyé par les consommateurs à l'industrie.

- La relation père/fils dans Heavy Rain a souvent été explorée dans le cinéma mais très peu dans les jeux vidéo. A titre personnel, aimeriez vous que ce thème soit plus développé dans le jeu vidéo ?

- Oui bien sûr ! La ligne directrice d'Heavy Rain est : "Jusqu'où iriez vous pour sauver quelqu'un que vous aimez ?". Avec ce simple message, votre but ultime sera de vous interroger sur vous-même : que seriez vous prêt à donner pour quelqu'un d'autre, à quel moment est-ce que vous abondonneriez le combat pour sauver quelqu'un que vous aimez ? Au bout des choses, vous pourriez même aimer plus le fils d'Ethan que vous ne vous aimez vous-même.
Ce n'est pas quelque chose que j'ai souvent vu dans les jeux vidéo, particulièrement dans ceux qui se basent sur la répétition des actions, la lutte contre le temps, et la stimulation de certains de vos sens - que vous appréciez puisque vous y revenez. Mais j'aime cette idée qu'on puisse jouer à un jeu qui pose des questions sophistiquées, qui est agréable à jouer, et qui vous impose également des responsabilités morales guidées par quelqu'un d'autre que soi. J'espère qu'on continuera dans cette direction.

- Vous-même, vous voyez vous faire un jeu vidéo après avoir vu Heavy Rain ?

- Il faudrait que ce soit quelque chose du même calibre qu'Heavy Rain - faire des choix qui affectent le reste de l'histoire. Ce serait pour moi un genre de bonus. Il faudrait que j'ai toujours à sortir mon flingue, tirer et courir, tout en ayant à répondre à de profondes questions.
La seule chose qui pourrait me faire consacrer du temps à un jeu vidéo serait d'être en capacité de faire trembler le joueur, et de le faire avancer dans ses émotions. C'est le but ultime de tout ce que je créé en tant que scénariste. Dans le jeu vidéo, encore plus que dans le cinéma, vous créez quelque chose qui se doit d'être captivant et pour lequel vous voulez que le joueur y revienne, que de vraies questions soient posées, et que les joueurs soient confrontés à des situations anormales les poussant à s'interroger sur eux-mêmes.

Source : Playstation Blog
Traduction : Heavy Rain Blog

Publié dans Interviews

Commenter cet article

Suda 11/03/2010 12:30


Le réalisateur de Possession et de The Wicker Man, avec Nicolas Cage... Film dont la fin est absolument traumatisante !